Le Contexte

historique

 

La construction du lycée à partir de 1953 s’inscrit dans un contexte particulier: la ville se construit aux champs.

 

La Modernisation en marche

contexte1Au milieu du XXeme siècle, Roubaix ne veut plus être la ville des courées et des logements insalubres. Des avenues larges et aérées sont créées, de nouvelles cités voient le jour, liées au dynamisme de la population. La Construction est en marchecontexte2

La construction de nouveaux immeubles est un espoir pour nombre d’habitants avides de confort et de modernité : Le Nouveau Roubaix, les Hauts-Champs, le quartier des Trois-Ponts se développent. Le chemin de fer quitte les boulevards industriels et laisse la place à la voiture.

 

 

  En attente d’écoles

On sait qucontexte5e la haute natalité de l’après guerre amènera aux portes des écoles 200 000 élèves de plus à la

rentrée de 1952. Les classes sont surchargées et la nation a besoin d’élites .

A Roubaix, les garçons quittent le petit lycée de l’avenue Gambetta pour le lycée du même nom mais à Tourcoing: le seul lycée public de Roubaix est le lycée de jeunes filles ! Construit en 1902, il ne correspond plus aux critères et désirs de modernité.

Respirer le Bon Air

Roubaix est en manqcontexte9ue d’air pur. Les hautes cheminées fumantes ne sont pas qu’un symbole et la population souhaite pour ses enfants un air meilleur pour une meilleure hygiène corporelle.

A proximité du vélodrome ( construit en 1935), c’est la campagne, des fermes sont encore en activité et on respire le bon air. On envoie les enfants au centre aéré ou en colonie de vacances au bout de l’avenue Salengro, près du parc des sports. Le quartier des trois ponts est paisible et champêtre. Existe-t-il meilleur endroit pour construire un lycée amené à former des esprits sains dans un corps sain ?

 

pleinAir2

rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide